Pour Mazda, il s’agissait avant tout de faire beau avec ce CX-30. Pour ce faire, l’engin est le deuxième à hériter du nouveau style Kodo qui vise à offrir « la fluidité d’un coupé et la robustesse d’un SUV ». À l’intérieur, le design de l’habitacle du nouveau Mazda CX-30 repose sur la philosophie centrée sur l’Humain de Mazda, et sur l’architecture traditionnelle japonaise, et notamment le concept du Ma ou de l’espace vide. Avec ses 4,4 m de long, le CX-30 se place clairement en face des Nissan Qashqai ou Renault Kadjar pour ne citer que ceux-là, de sorte de laisser l’avantage du luxe au plus cossu CX-5. Le volume de coffre atteint les 430 litres et Mazda avance une belle habitabilité intérieure. Techniquement, le CX-30 devrait (conditionnel) être assemblé à partir de la nouvelle plate-forme de la récente Mazda 3. Ce qui signifie qu’il va recourir aux mêmes ensembles mécaniques ainsi qu’aux systèmes d’hybridation légère pour les moteurs à essence SkyActiv. On pourra donc compter sur un 2 litres essence et sur le 1.8 Diesel et sans doute aussi plus tard sur le fameux SkyActiv X. Mazda a mis enfin un point d’honneur à soigner la sécurité avec le montage de série du Mazda I-ACTIVSENSE, comme sur la 3.